Le Smic mensuel net augmentera de 15 euros au 1er janvier

Le Smic mensuel net augmentera de 15 euros au 1er janvier. Découvrez les détails de cette revalorisation automatique en fonction de l’inflation.

Au 1er janvier, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) mensuel net augmentera de 15 euros, passant ainsi à 1 398,69 euros pour un temps plein. Cette revalorisation automatique du SMIC tient compte de l’inflation, dont les chiffres ont récemment été publiés par l’Insee. Avec une inflation atteignant 3,5% sur un an en novembre, le SMIC brut horaire sera porté à 11,65 euros, contre 11,52 euros actuellement. Cette augmentation du SMIC mensuel brut à 1 766,92 euros entraînera également une augmentation de 15,61 euros nets par mois, passant de 1 383,08 euros à 1 398,69 euros. Bien que certains puissent espérer une augmentation supplémentaire du SMIC par le gouvernement, cela semble peu probable étant donné qu’aucune augmentation supplémentaire n’a été accordée depuis 2012. En France, le SMIC est le seul salaire indexé sur l’inflation, bénéficiant d’une augmentation mécanique chaque année au 1er janvier en fonction de l’augmentation des prix pour les 20% des ménages à faibles revenus. Cette hausse constitue ainsi la huitième depuis janvier 2021.

Le Smic mensuel net augmentera de 15 euros au 1er janvier

Pour un temps plein, le Smic net sera de 1.398,69 euros, contre 1.383,08 euros actuellement.

Environ 15 euros nets de plus par mois: c’est le montant attendu de la revalorisation automatique du Smic au 1er janvier, qui prend en compte l’inflation, dont les derniers chiffres ont été publiés vendredi.

Selon un calcul de l’AFP, confirmé par le ministère du Travail, le Smic sera revalorisé de 1,13% au 1er janvier, portant le salaire minimum brut horaire à 11,65 euros, contre 11,52 euros actuellement. Ces chiffres se fondent sur l’inflation en novembre, qui a atteint 3,5% sur un an, selon l’Insee.

Pour un temps plein, le Smic mensuel brut sera ainsi porté à 1766,92 euros, soit une hausse de 19,72 euros par mois. En net, le Smic passera de 1.383,08 euros à 1.398,69 euros, soit une augmentation de 15,61 euros nets par mois.

Pas de coup de pouce attendu

Le gouvernement pourrait choisir d’aller au-delà de l’augmentation automatique par « un coup de pouce », mais cela semble exclu et il n’y en a pas eu depuis 2012. Comme chaque année, le panel d’économistes consulté avant chaque hausse s’est prononcé contre cette éventualité dans son rapport rendu fin novembre, arguant de risques d’effets négatifs « sur l’emploi des personnes fragiles ».

Demande d’augmentation du Smic

La CGT a pour sa part souligné dans un communiqué vendredi l’urgence d’une « augmentation significative du Smic et de l’ensemble des salaires » et réitéré sa demande d’un Smic à 2.000 euros brut.

Le Smic indexé sur l’inflation

En France, le Smic est le seul salaire indexé sur l’inflation. Il bénéficie chaque année d’une hausse mécanique au 1er janvier qui tient compte de la hausse des prix pondérée pour les 20% de ménages aux plus faibles revenus. Des revalorisations interviennent aussi en cours d’année dès que l’inflation dépasse les 2%.

Huitième hausse depuis janvier 2021

Il s’agit ainsi de la huitième hausse depuis janvier 2021. En début de semaine, le ministre du Travail Olivier Dussopt avait relevé que depuis cette date, il y a eu trois revalorisations annuelles et quatre liées à l’inflation. « En intégrant la revalorisation du 1er janvier 2021, nous sommes sur une augmentation de 13,5% du Smic », avait-il indiqué lors d’un point presse, avant cette nouvelle hausse de janvier.

Revalorisation du Smic au 1er janvier

La revalorisation du Smic au 1er janvier entraînera une augmentation de 15 euros nets par mois pour un temps plein. Cette hausse, qui prend en compte l’inflation, est calculée en fonction des derniers chiffres publiés par l’Insee. Le Smic mensuel brut sera également augmenté de 19,72 euros, ce qui porte le salaire minimum à 1.766,92 euros pour un temps plein.

Bien que certaines voix, comme celle de la CGT, réclament une augmentation plus significative du Smic, le gouvernement ne devrait pas accorder de « coup de pouce » supplémentaire, comme cela a été le cas depuis 2012. Les économistes consultés avant chaque revalorisation ont également exprimé leur opposition à une telle mesure, mettant en avant les risques sur l’emploi des personnes fragiles.

Le Smic en France est le seul salaire indexé sur l’inflation, ce qui signifie qu’il bénéficie chaque année d’une hausse automatique au 1er janvier pour tenir compte de la hausse des prix. Cette indexation vise à protéger les 20% de ménages aux revenus les plus faibles. Des revalorisations supplémentaires interviennent également en cours d’année si l’inflation dépasse les 2%.

Depuis janvier 2021, le Smic a connu huit augmentations, dont trois revalorisations annuelles et quatre liées à l’inflation. Selon le ministre du Travail, cela représente une augmentation totale de 13,5% du Smic depuis cette date.

En conclusion, la revalorisation du Smic au 1er janvier constitue une augmentation modeste, mais significative, du salaire minimum en France. Toutefois, les demandes pour une augmentation plus importante persistent, mais sont actuellement rejetées par le gouvernement. Le Smic continue donc d’être un sujet de débat et de tension sociale en France.

5/5 - (2 votes)